Dieu existe – je l’ai trouvé dans une paire de Nike

Cavanna, le créateur de "Hara-Kiri, journal bête et méchant", est décédé la semaine dernière. Son mensuel satirique et de bon goût mettait un point d’honneur à n’être financé par aucun annonceur. La publicité était l’un de ses ennemis préférés. Voici quelques chefs-d’œuvres d’un fanzine que je n’ai malheureusement jamais eu la chance de connaitre :

HK image 075 HK image 097 HK image 141caféplein d’autres et bien plus crades par ici

De la publicité, Cavanna disait ceci : "la pub nous prend pour des cons, la pub nous rend cons. Tout est dit. L’astucieuse salope nous clame sans répit que nous sommes les meilleurs et que nous seuls sommes dignes du meilleur. Le meilleur étant, cela va de soi, le produit qu’elle veut nous vendre. Comme l’affirme un slogan dont le succès dure encore : "Vous le valez bien !" Ce succès, à lui seul, montre à quel degré d’autosatisfaction imbécile nous a réduits le bain épais de publicité où nous sommes plongés. Oser user d’une flatterie aussi grosse n’est-il pas prendre les gens pour des cons ?"

Tout le monde tombera d’accord avec ce lucide constat. Pour autant, qui n’a jamais acheté l’Oréal pour se laver les tifs, ou une paire de Nike pour pratiquer la course à pied ? On a beau être conscient de la connerie sans borne de la publicité, on s’est tous joliment fait entubé.

1000 raisons de se passer du shampoing, tout autant de ranger ses chaussures. Après 10 mois d’apprentissage sans rien à mes pieds, je peux dire que je cours mieux, je cours plus précis, plus rapide, plus délicat, plus puissant, plus intelligent et paradoxalement plus instinctif. Je n’ai plus mal aux articulations, je ne gaspille plus d’énergie inutilement. Je cours avec tout mon corps, je fais travailler mes neurones autant que mes orteils. Je cours avec tous mes sens, le toucher et l’ouïe font désormais partie de l’expérience. Telle ampoule, telle coupure, tel caillou, telle douleur m’ont fait comprendre mes erreurs et repenser ma foulée. Je contrôle le moindre frottement, j’en tire avantage. Je suis le seul à sourire en compétition. J’ai arrêté de faire chauffer ma carte bleue, elle ne sera jamais capable de me faire réussir un marathon, c’est moi et moi seul qui suis maître à bord. Sans chaussure je deviens (un peu) moins con.

Quel discours publicitaire Nike tient-elle ? Sans surprise, elle nous vend du rêve, de la technologie, de la liberté (la bonne blague !) et de la performance. La pub, ça ose tout, c’est même à ça qu’on la reconnait. Nike fait de nous des hommes et des femmes meilleurs. Toi aussi Petit Gros tu peux devenir quelqu’un de bien, mais d’abord, crache ta thune et va courir.

Mais Nike fait aussi l’apologie de la douleur et de la victoire, et ça c’est déjà plus craignos :

Nike-PainIsTemporary-Running-Quote

Ah, parfois il arrive qu’elle affiche sans la moindre honte son idéologie raciste et puante :

Old-Nike-Advertisements-4 (1) "et c’est ainsi que les Samburu nus-pieds entrent dans le 21ème siècle"

Et surtout, surtout, Nike nous ordonne de débrancher notre cerveau,
de lui faire pleinement confiance, et de courir :

nike_dontthinkrun1Explicitement, la pub nous invite à être cons ! "soyez cons, courez !"

De la vacuité de la presse spécialisée

La presse spécialisée ne sert à rien, elle est vide, elle n’a rien à nous dire, elle n’a aucune connaissance à nous faire partager. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’elle ne doit son existence qu’aux annonceurs, dans le cas de la course à pied ceux qui vendent des chaussures, des semelles correctrices, des genouillères, des barres énergétiques, des boissons de l’effort et des gps. L’industrie ne veut pas que tu sois libre et en bonne santé, sans quoi elle s’écroule. La presse spécialisée ne peut pas aborder la philosophie de la course pieds nus, elle ne peut pas inciter le lecteur à abandonner les produits industriels au profit d’une alimentation saine, locale et naturelle. Elle nous parle de tel champion sponsorisé par tel équipementier, elle nous parle du dernier produit "testé" par les "journalistes". Elle joue le jeu des annonceurs et nous fait croire que nous ne sommes capables de rien sans eux, que s’épanouir par une pratique physique passe nécessairement par l’achat de prothèses, qui nous rendent malades, mais hé que veux-tu c’est le prix à payer pour la gloire.

Lorsque le site web "www.Runners.fr – nés pour courir" aborde la question de la course sans chaussure, c’est pour cracher dessus sans prendre les moindres pincettes. C’est tellement grossier que c’en est ridicule.

J’ai tout ré-appris de la course avec Ken Bob Saxton. Ce mec ne vit pas de la course à pied, il n’a aucun sponsor sur le dos, n’a gagné aucune médaille. Il a un job de technicien pour gagner sa croûte, et a pratiqué la course de manière libre et passionnée pendant plus de 30 ans, ce qui lui a permis de construire une vision saine de la chose. C’est uniquement après 400 compétitions (dont 80 marathons) qu’il a couché sur papier sa philosophie de la course pied-nu et vendu son bouquin. Dans la même veine, Karuiashi-San court avec la liberté la plus authentique et livre (en français) le fruit de sa foisonnante et passionnante réflexion sur son site hébergé tuxfamily, garanti sans pub.

"La pub nous prend pour des cons, la pub nous rend cons. Tout est dit." Cavanna est mort et la pub est Reine.

About these ads
Cette entrée a été publiée dans Barefoot. Bookmarquez ce permalien.

3 réponses à Dieu existe – je l’ai trouvé dans une paire de Nike

  1. Capsulle dit :

    Ah c’est marrant, j’ai entamé il y a peu ma transition "zéro shampoing", et j’en suis très heureuse ! Je suis plus qu’entièrement d’accord avec tout ça. Ma philosophie de reconvertie, après 10 années de pouvoir d’achat relativement élevé et de la surconsommation qui va avec : toujours moins, moins de tout, l’essentiel est suffisant.

  2. karuiashi dit :

    « L’espèce humaine, en pays riche, est en passe de devenir invertébrée », Alain Damasio, La Zone du dehors, post-face 1ère édition.

    Merci pour ces articles auxquels je n’ai rien à ajouter.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s